Qu'est-ce qu'une clause de dédit-formation ?

Le dédit-formation est une clause contractuelle où le salarié s'engage à rembourser les frais de formation s'il démissionne avant un certain délai. Elle va donc régir la période qui suit la formation. Plusieurs conditions doivent être réunies pour que cette clause soit valable.

Que prévoit la clause de dédit-formation ?

La clause de dédit-formation est une clause incluse dans le contrat de travail qui prévoit :

  • Le financement par l'employeur d'une formation à son salarié

  • L'engagement, en contrepartie, du salarié de rester dans l'entreprise pendant une durée minimale.

Si cet engagement n'est pas respecté, le salarié rembourse tout ou partie des frais de formation.

La clause de dédit formation régit donc la période qui suit la formation.

Pour quels contrats la clause de dédit-formation est exclue ?

Le contrat de professionnalisation n'est pas concerné par cette clause de dédit-formation.

De même, l'avenant au contrat de travail prévoyant la reconversion ou la promotion par l'alternance (Pro-A) ne peut pas contenir de clause de dédit-formation.

Quelles sont les conditions de validité de la clause de dédit-formation ?

Pour être valide, des conditions doivent être réunies :

  • Le financement de la formation est exclusivement à la charge de l'employeur et supérieur aux dépenses imposées par la loi ou la convention collective

  • La clause est signée avant la formation

  • Certaines mentions liées à la formation sont renseignées (date, nature, durée, coût réel et non forfaitaire pour l'employeur).

  • Le montant du remboursement est proportionnel aux frais engagés effectivement par l'employeur

  • La clause est limitée dans le temps (entre 2 et 5 ans selon la durée et le coût de la formation) et dans son montant pour ne pas priver le salarié de sa faculté de démissionner

  • Le montant et les modalités de remboursement à la charge du salarié sont indiqués.

Attention

des dispositions conventionnelles peuvent prévoir des modalités spécifiques.

Dans quels cas la clause peut-être mise en œuvre ?

Elle est mise en œuvre si la rupture du contrat de travail intervient à l'initiative du salarié (exemple : démission) et n'est pas imputable à l'employeur (exemple : démission).

Toutefois, la démission du salarié qui s'explique par le fait qu'il n'est pas payé est imputable à l'employeur. La clause n'est donc pas mise en œuvre.

À savoir

un contrat rompu à l'initiative du salarié pendant la période d'essai ne prive pas l'employeur de son droit d'appliquer cette clause.

Le salarié peut-il être contraint de rembourser ses salaires perçus pendant la formation ?

Non. La clause ne peut pas prévoir le remboursement par le salarié des salaires perçus pendant la formation. Si la clause est mise en œuvre, le salarié rembourse les frais de formation et non les salaires.

Une clause de dédit-formation et de non concurrence peuvent-elles coexister ?

Oui. Une clause de non concurrence peut être prévue avec une clause de dédit formation dans un contrat.

L'employeur peut-il renoncer à la clause de dédit formation ?

Oui. L'employeur peut renoncer à appliquer cette clause.

Textes de référence


Haut de page

M'inscrire à la newsletter