Depuis plusieurs années, l’archipel de la Guadeloupe est régulièrement touché par des échouements massifs d’algues « sargasses ». Lorsqu’elles se décomposent, ces algues produisent divers gaz nauséabonds, dont principalement l’hydrogène sulfuré (H2S) et l’ammoniac (NH3).

Au-delà de la gêne olfactive, ces gaz ont également des effets sur la santé des populations selon la durée et le niveau d’exposition. Gwad’Air, Association Agréée de Surveillance de la Qualité de l’Air en Guadeloupe, réalise régulièrement des prélèvements sur les émanations gazeuses liées à la décomposition des sargasses.

Consultez ci-dessous la cartographie en date du 27 juillet 2020, des concentrations moyennes en sulfure d’hydrogène et en ammoniac relevées par Gwad’Air sur 24 heures suite à l’échouage des Sargasses sur les littoraux guadeloupéens.

Elle est également disponible en cliquant ici.

Informations complémentaires sur le site de Gwad’Air

PNG - 210.7 ko
PNG - 211.2 ko
PNG - 213 ko

Haut de page

M'inscrire à la newsletter